À la découverte du Makossa, emblème du Cameroun

ESMA - Paris 1

L’étymologie du mot « Makossa »

Le Makossa est un rythme musical originaire du peuple Sawa qui vit le jour entre les années 1950 et 1960. C’est un parfait hybride entre l’Ambass-bey, le Bolobo, l’Assiko, l’Essewè du Cameroun, la Rumba congolaise,le Merengue dominicain, l’Highlife du Ghana accompagné d’influences antillaises et afro-latines.

Dans le numéro 324 du journal Afrique-Asie paru le lundi 18 juin 1984, le musicien renommé Francis Bebey dit ceci :
« Étroitement lié à la ville de Douala, le Makossa comme le jazz n’a pas de signification propre. La traduction la plus admise est d’ordre sémantique, « Sa » signifiant en Duala : danser, alors que « » se traduit par tomber. Makossa voudrait alors dire entrer dans la danse, soyez dans le coup ».

Le préfixe « Ma » pluralise ce terme en mettant en avant la diversité de son usage et des rythmes qui composent…

Voir l’article original 1 104 mots de plus

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.