Friches industrielles et fêtes techno clandestines

 

Le Havre, ville de tradition ouvrière et maritime, est désormais touchée par la désindustrialisation.

Les usines laissent progressivement la place à des friches industrielles.

Certains de ces lieux abandonnés par les activités productives sont réinvestis par d’autres activités qui, au premier abord, n’ont rien à voir avec elles.

Et notamment par des fêtes techno clandestines.

Les bruits mécaniques, les distorsions électriques et la basse répétitive de la Noise  et de la Techno entrent alors en résonance avec l’histoire industrielle du Havre.

https://sms.hypotheses.org/6203

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.