Jeffrey Lewis : « Tuli était le garant du vieux Manhattan-bohème »

Scribouille

Une légende undergroung que ce Tuli Kupferberg (1923-2010). Co-fondateur des Fugs à l’hiver 1964-1965, alors qu’il avait déjà la quarantaine, il restera pour toujours le plus vieux rocker de l’histoire ! Bien qu’ayant le double de l’âge des Bob Dylan, Lou Reed ou Mick Jagger, pour ne citer qu’eux, personne n’a effectivement été plus loin dans l’outrance que Tuli. Au début des années 2000, Jeffrey Lewis, autre porte-flambeau de la Bohême, a justement été le compagnon de route de Tuli, pour qui il organise désormais chaque année des concerts commémoratifs, le Tuli-Day.


(English version: https://scribouillenews.com/2018/03/12/jeffrey-lewis-tuli-was-in-some-ways-part-of-my-family/)


Works By Tuli Kupferberg (Don Giovanni Records) illustre de fait certains des plus beaux arrangements de Jeffrey qui revisite avec brio les quatre décennies de folle créativité offerts à la postérité par Kupferberg. On y retrouve des classiques des années 60 (Morning Morning), des titres inédits (Listen to the…

Voir l’article original 1 477 mots de plus

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.