Cathy Berberian — A ticket to ride

Je pleure sans raison que je pourrais vous dire

La géniale Cathy Berberian (1925-1983), interprète de Monteverdi, mais aussi de Luciano Berio (dont elle fut la femme) et d’autres compositeurs de son époque, estimait que les chansons des Beatles étaient de la musique contemporaine — ce que nul ne saurait nier.

C’est ce qu’elle explique dans cet enregistrement de la télévision hollandaise, où elle apparaît enveloppée dans une robe sac confectionnée de toute évidence par elle-même d’après un patron découpé dans Modes et travaux(elle ressemble un peu à Petula Clark tu ne trouves pas ?). Ayant entre temps revêtu une décorative tenue à dominante rose à la Barbara Cartland et enfilé une bague qui est une volière à elle seule, elle enchaîne sur sa version de Ticket to ride, à la manière d’une « chanteuse provinciale d’oratorios de Haendel ».

Ticket to ride / Cathy Berberian, chant ; Harold Lester, piano ; John Lennon, paroles …

View original post 653 mots de plus

Publicités

Un garçon m’attend

 

Et c’est au fil de nos sourires
que se noua le premier fil.
Et c’est au fil de nos désirs
qu’il se multiplia par mille.

– Esther Granek

Et il faut aller jusqu’au bout
et jusqu’au bout…risquer la rencontre.

– Kateri Lemmens

 

Pays basque : Soinuaren artisauak – Les artisans du son 🎸 🎻 🎼

 

C’est une profession qui se raréfie, mais dans laquelle les machines n’ont pas encore remplacé complètement la main de l’homme.

Au Pays basque, une poignée d’artisans perpétue un savoir-faire ancestral : l’art de la lutherie.

http://france3-regions.francetvinfo.fr/nouvelle-aquitaine/pyrenees-atlantiques/pays-basque/pays-basque-soinuaren-artisauak-artisans-du-son-1251121.html