Le temps des cerises

Le ciel de Leyenda

temps-des-cerises

C’est un poète, mais un poète à la muse populaire que ce Jean-Baptiste Clément. Le peuple de maintenant le connaît surtout par la chanson célèbre « Le temps des cerises », que Mimi Pinson fredonne encore quand elle sent l’amour, par un beau soir de printemps, chatouiller sa petite âme poétique, mais au fond, elle préfère la nouveauté du jour : « Tout va très bien, Madame la Marquise ».

Combien frais et pimpants pourtant, ces couplets d’au Temps des cerises :
Longue nous étions au temps des cerises
Nous avions le coeur gai comme un printemps
Et comme une aurore
Nos lèvres s’ouvraient au rêve sonore
Et l’amour gonflait nos coeurs de vingt ans.

L’auteur a raconté quelque part que ces couplets qui eussent pu lui valoir une petite fortune lui avaient tout juste rapporté quatorze francs ! Oh ! c’est toute une histoire amusante pour ceux qui aiment l’anecdote :

Un jour de dèche particulièrement…

View original post 259 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s